Retour aux actualités

Utilité d’un contrat de prévoyance en cas d’invalidité


 

Contrat de prévoyance
Ce qu’il faut savoir…!

Le contrat de prévoyance permet d’anticiper les trois cas de figure suivants :

1. L’incapacité
2. L’invalidité
3. Le décès

*

Ces trois éventualités revêtent différentes caractéristiques liées à votre état et se prévalent donc de niveaux et de conditions de garantie qu’il convient d’éclaircir. 

Utilité d’un contrat Prévoyance

 

en cas d’Invalidité

L’invalidité se définit comme l’état d’une personne, médicalement constaté, entraînant une impossibilité permanente d’exercer sa profession, par suite d’accident ou maladie.
*
Les conséquences d’une invalidité sont les suivantes :
*
– Remboursement des prêts
– Cession de la pharmacie
– Aide par la Caisse d’Allocation Vieillesse des Pharmaciens
(CAVP) qui, en cas d’invalidité, versera une somme forfaitaire (quelle que soit la classe) de 1071€/mois.

2 conseils 

*
1. Souscrire un contrat dont le but sera de reconstituer le revenu en tenant compte des versements de la CAVP.? 
Exemple : je dispose de 4500€ de revenus.
Le montant versé par la CAVP pour invalidité est de 1071 €
Le montant à souscrire correspond à mes revenus moins le montant versé par la CAVP,
soit 4500 € – 1071 € = 3429 €
 2. Faire attention aux barèmes utilisés dans le cadre de la reconnaissance de l’invalidité (barème sécurité sociale, barème accidents du travail, barème professionnel, barèmes croisés…). Un barème purement professionnel n’étant pas forcément la meilleure solution.

Les autres garanties du contrat Prévoyance

Utilité d’un contrat de prévoyance en cas d’incapacité
L’incapacité entraîne une impossibilité provisoire d’exercer sa profession, par suite d’accident ou maladie. 
Lire la suite

Utilité d’un contrat de prévoyance en cas de décès
Mettre à la disposition de vos proches un capital peut être utile en cas de décès, le temps de vendre l’officine (délai de 6 mois à 1 an, voire plus)…
Lire la suite

La mise en place d’un plan de prévoyance ne doit pas être pris à la légère et doit faire l’objet d’une réflexion globale tant à titre professionnel que personnel. Nous vous conseillons de revoir vos garanties régulièrement (tous les 3 ans) afin de coller au mieux à votre situation et à vos objectifs.


Facebook


LinkedIn

Demande contact