Besoin d'aide ?
Rappel immédiat et gratuit
LES ACTU' CLC

TEMOIGNAGE CLIENT > COMMENT REUSSIR SON TRANSFERT D’OFFICINE ?

LES ACTU' CLC - Publiée le 20/05/19
Comment réussir son transfert d’officine ?
Philippe DEMOLIN – Responsable du pôle Pharmacie CLC International Assurances
Témoignage Client
« Un transfert qui tourne mal »


M. Durand*, client pharmacien du Cabinet a une affaire saine mais mal placée et sans aucun parking à proximité. Afin d’être plus accessible et d’apporter un meilleur service à ses clients, il décide de transférer son officine. Il choisit donc un lieu propice aux relations commerciales pour implanter les nouveaux locaux de sa pharmacie. L’emplacement est trouvé, le transfert accepté, le plan de la construction neuve établi : les travaux peuvent commencer.

Bien que nous lui recommandions vivement de souscrire une assurance dommages-ouvrage, il décide de ne pas le faire.
Quelques mois plus tard, les travaux sont terminés et le bâtiment livré. Il emménage dans sa nouvelle officine.
Six mois après son inauguration, son officine subit un dégât des eaux. L’expertise révèle un défaut d’étanchéité du toit terrasse. Et bientôt deux autres dégâts des eaux surviennent !

Le couvreur est mis en cause et ne répond pas à ses courriers. Malgré les relances, il ne se présente à aucun des rendez-vous d’expertise. On annonce alors à M. Durand* que cette entreprise vient d’être mise en redressement. Il découvre ensuite que la compagnie d’assurance garantissant cet artisan couvreur a été placée en liquidation.
Dernière mauvaise nouvelle : Il apprend que l’architecte qu’il a choisi n’a pas dressé de procès-verbal de réception de chantier et qu’il n’est pas assuré.
Il ne lui reste alors plus qu’une seule solution : saisir un avocat spécialisé en construction et entamer une procédure juridique. Ce genre de démarche chronophage implique des coûts élevés. Durant toute la procédure qui sera longue, il ne pourra entreprendre aucune réparation du fait des expertises judiciaires et des mises en causes.
Autre solution : Refaire le toit terrasse et le surcoût est entièrement à sa charge …

En souscrivant dès le lancement de son projet de transfert d’officine, une assurance dommage ouvrage, il aurait eu la garantie que ce genre de désagréments – matériels et financiers – aurait été indemnisé sans être obligé de passer par les mises en causes ou les tribunaux.
*pour plus de confidentialité, le nom du client a été modifié
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page actualités